Slider
PL EN FR

III CONGRÈS INTERNATIONAL DES SCIENCES HISTORIQUES BERLIN 1908

Berlin, la capitale de l’Allemagne, a accueilli du 6 au 12 aout 1908 le IIIe Congres International des Sciences Historiques. Le Comité Organisateur a été présidé par « le triumvirat » : le directeur général des Archives Royales de Prusse – M.Reinhold Koser et les professeurs de l’Université Frédéric-Guillaume de Berlin – MM.Eduard Mayer et Urlich von Wilamowitz-Moellendorff.

Lors de la cérémonie d’ouverture M.Reinhold Koser a lu la lettre du chancelier du Reich – M.Bernhard von Bülov. Afin de souligner le caractere solennel de l’inauguration les allocutions ont été faites par le secrétaire d’Etat – M.Theobald von Bethmann-Hollweg, le maire de Berlin – M.Georg Reicke, le secrétaire de l’Académie des Sciences de Berlin – M.Arthur von Auwers ainsi que le recteur de l’Université Frédéric-Guillaume de Berlin – M.Carl Stumpf. Dans son exposé présenté lors de l’ouverture, l’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne – M.David Jane Hill, a évoqué les obligations morales des historiens se rapportant a l’historiographie écrite du point de vue national.

Le programme du Congres s’est composé de 56 sessions divisées en sections générales (6) et sections thématiques (50). Les sections thématiques ont envisagé 8 domaines : histoire de l’Orient, histoire de la Grece et de Rome, histoire politique du Moyen-Age et des temps modernes, histoire de la civilisation et de la culture du Moyen-Age et des temps modernes, histoire du droit et de l’économie, histoire de l’Eglise, histoire de l’art et des sciences auxilliaires de l’histoire. On a aussi créé une sous-section concernant l’histoire des sciences naturelles. Dans le cadre des sections il y avait des conférences et des discussions. L’allemand, l’anglais, le français, l’italien et le latin étaient les langues du Congres.

Au sein des sections thématiques les spécialistes de l’Antiquité ont discuté, entre autres, de l’art sépulcral en Egypte antique. Les spécialistes du Moyen-Age et des temps modernes ont discuté, entre autres, du classement des sources historiques et de leur influence sur les recherches scientifiques. Dans la section consacrée a l’histoire de l’Eglise, les origines de l’organisation de l’église protestante ont suscité un vif débat. Ce qui a particulierement éveillé l’intéret des participants c’était la conférence de M.Erich Marcks du Séminaire Historique a Hambourg sur la jeunesse d’Otto von Bismarck.

Les sections générales se sont concentrées sur la périodisation de l’histoire de l’art ou sur l’histoire de l’islam. La conférence du directeur du Musée Egyptien au Caire, M.Gaston Maspero, présentant de grandes menaces sur les monuments antiques ainsi que les mesures indispensables afin d’assurer leur protection a attiré une grande attention du public.
Les participants au Congres avaient a leur disposition le programme détaillé, imprimé par les organisateurs. En outre, chaque jour du Congres on a sorti un bulletin d’informations présentant de brefs comptes rendus des sessions ayant déja eu lieu.

Les congressistes ont aussi pu profiter du programme supplémentaire, tel que les visites des musées, des archives, des bibliotheques ainsi que d’autres institutions culturelles ou des centres sportifs et de récréation a Berlin et dans ses environs. Pour satisfaire les participantes au Congres les organisateurs ont créé un comité spécial (Damenkomitte) ayant pour but une bonne organisation de leur séjour a Berlin.

Durant la cérémonie de clôture on a annoncé l’organisateur du Congres suivant, soit Londres. En plus, a la demande de l’équipe italienne les participants ont décidé de fonder une plaque commémorative aux murs de la maison de Theodor Mommsen.

 

Bibliographie :

  1. Programm des Internationalen Kongresses für historische Wissenschaften, Berlin, 6. bis 12 August 1908, Berlin 1908
  2. « Kongress-Tageblatt. Internationaler Kongress für Historische Wissenschaften », 1908, no 1-7